Les enfants d’Aliel, un roman de Sara Schneider

Les enfants d’Aliel, écrit par Sara Schneider, nous raconte l’épopée de jeunes gens dont la vie bascule du jour au lendemain alors que des forces maléfiques entre en œuvres. Ils devront y faire face, dans un monde où dons et maléfices se livrent bataille sur fond de lutte ancestrale entre deux sœurs magiciennes.

Dans un premier temps, je tiens à remercier Sara Schneider qui m'a proposer son livre en Service Presse. Merci!
Ce livre est sorti en Mars 2019 et est le premier tome d'une série de cinq livres.

Lilas est une jeune femme somme toute normale qui a la main verte et évolue dans son petit monde avec son frère. Sauf que le jour où un être étrange semble lui en vouloir et s’en prend a elle, elle découvre que c’est un peu plus que cela. Alors que la terre qui l’entoure et où elle cultive ses légumes semble empoisonnée, elle doit faire un choix qui pourrait changer sa vie.

Ce premier tome étant le premier d’une série de cinq, il est assez introductif et prend le temps de nous faire découvrir l’univers dans lequel il nous fait évoluer et ses personnages qui vont composer l’histoire. L’autrice nous y détaille beaucoup de choses et d’élément pour nous planter le décor. Et ca rend le texte un poil long et un peu lourd à certains moments quand parfois le fait d’aller à l’essentiel permettrait peut-être un peu plus de légèreté et d’action. Malgré tout, on se prend au jeu, et on s’imagine facilement l’univers car très imagé.

Pour l’intrigue, on débute l’histoire avec Lilas qui se découvre donc un don particulier lié à la nature, et ce don, c’est un certain chat fort étrange aux capacités spéciales qui le lui ferra découvrir plus amplement. On découvre que dans ce monde deux forces s’opposent, l’une reposant sur l’équilibre des énergies alors que l’autre prend… sans rendre ce qui est dû. Les détails que l’autrice met nous permettent de comprendre ce qui s’oppose dans ce monde, de facilement comprendre le contexte et les enjeux. Lilas, avec son nouveau compagnon va devoir se lancer à corps perdu dans une quête: trouver d’autres personnes ayant des dons et potentiellement sauver le monde d’un déséquilibre causé par les forces maléfiques. Si le côté quête et dons est assez classique dans la fantasy, j’ai beaucoup aimé cette légèreté dans le texte et la manière dont c’est tourné ic, en prenant la tournure d’une quête initiatique. Les personnages sont sympathiques, et j’ai beaucoup aimé ce petit frères casse-cou et attachants. Les relations ne sont pas toujours au beau fixe entre certains personnages et j’apprécie le fait que ces différents caractères soient opposés au point d’être conflictuels.

En bref, Les enfants d’Aliel, ç’a été une bonne lecture et une jolie découverte, introductive mais imagée. Le seul petit « reproche » pour moi reste dans les dialogues surtout concernant Flynn et Locus (cœur sur eux tant ils sont cools) que j’ai trouvé, je saurais pas trop comment dire, mais parfois un peu trop grandiloquents et comme si ca cadrait pas avec la personnalité qu’on perçoit d’eux…. C’est un roman accessible qui, pour moi, a tout pour plaire à un jeune adulte qui voudrait se lancer en Fantasy puisqu’on y trouve un texte accessible et des personnages aux caractères bien différents, le tout avec des codes et tropes de l’univers.

A lire, à suivre!

Lilas fuit pour sa survie. Son poursuivant sur ses talons, elle se faufile entre racines et fourrés. Lorsqu’il gagne du terrain, elle en appelle à cette nature dont elle se sent si proche, afin qu’elle lui vienne en aide. Étrangement, l’individu n’est que très peu gêné par la végétation qui se dresse alors sur son passage. Au sortir du bois, à bout de souffle, la jeune femme contourne une cuvette herbeuse où le sol s’est affaissé. Sans parvenir à se l’expliquer, elle sait que la doline surplombe une faille vertigineuse dans la roche. Elle s’avance jusqu’au fond du trou. La créature avance elle aussi. Comme le dernier souhait d’une condamnée, Lilas visualise le fond de la cuvette qui s’effondre sous le poids de son agresseur.
Et le sol avale la bête.

2 réflexions sur “Les enfants d’Aliel, un roman de Sara Schneider

  1. Sur 5 tomes, c’est ambitieux !
    Mais cela donne envie. Je ne suis pas fantasy mais en jeunesse ça passe. Et je préfère avec la jaquette !
    Auteure à suivre donc.. merci de ton retour, bonne semaine 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s