Phobos

La terre. Mars. Un jeu télévisé à base de speed dating. Un vaisseau spatiale. Un voyage de plusieurs semaines. Six garçons. Six filles. Et une tromperie aussi grosse que la terre. Et si j’avais su, j’aurais pas embarquée.

Salon du livre de Montreuil. Victor Dixen termine ses dédicaces au moment où je passe à côté de son stand après avoir déambulé dans l’immense salle. Je vois sa série. Et puis je me souviens du succès qu’elle a eu. J’ai un gros soucis avec les séries qui génèrent autant d’engouement. Pourtant, je me laisse tenter. L’engouement étant quelque peu retombé depuis. Deux mois après, je sors le livre du placard en me disant qu’il est temps de le lire. Je ressors de ma lecture très très mitigée. Je ne remet pas en cause l’appréciation des autres pour ce livre. Pour autant je n’en comprend pas l’engouement et vous l’aurez compris: je n’ai pas apprécié ma lecture de ce premier tome.

Si il y a de bonnes pistes, de bonnes idées, j’ai malheureusement trouvé beaucoup de choses qui clochaient. Et la première chose, c’est l’intrigue.

J’ai trouvé dommage d’apprendre dès le début qu’une partie du staff était méchant. Encore plus de savoir qui l’était exactement et ce qui était prévu dans le détail. Et le fait de savoir ça dès dès le début, ben, ça laisse plus du tout d’intrigue au livre. Ah, si. On me dit dans l’oreillette que chacun des candidats a un secret bien à lui qu’il ne veut absolument pas dévoiler aux autres. Secret Story, vous avez dit? Bon, en vrai ça aurait pu être drôle cette seconde partie. C’était une bonne piste, mais quel dommage que ces secrets ne soient que physiques pour ceux qu’on connaisse. Et que les candidats en fassent tout un plat, car comment pourrait-on plaire avec une brûlure dans le dos ou des jambes paralysées? C’est vrai que la personnalité ne compte pas…

Parlons-en des personnages. Des jeunes, six filles et six garçons de toutes origines… et tous tellement clichés et gamins. Ils sont jeunes et tout ce qui les intéresse c’est le physique et plaire aux garçons, parce que, oh mon dieu, ca serait dramatique de n’avoir pas de mec à la fin du jeu pour se reproduire une fois sur Mars. Ils ont tous entre 17 et 20 ans, et pourtant quand je vois les mentalités et la manière dont ils s’expriment, je me dis qu’il y a un sérieux décalage. Pourtant, avec le passif, parce qu’ils ont pas eu une vie facile hein, je me dis qu’ils devraient avoir au moins une mentalité de leur âge, sinon plus adulte, celle de ceux qui ont vécus des choses difficiles mais qui avancent malgré tout. Et dans le livre, y’a rien qui va, parce que pour le coup j’ai l’impression d’être face à des collégiens de 13/14 ans, où tous ne sont qu’obnubilés par leur physique et par l’idée de plaire ainsi que de savoir si ils plaisent aux autres. On en parle des techniques de drague? Je veux bien qu’ils aient pas forcément eu l’occasion de draguer sur terre hein mais même perdus dans l’espace, hein, je sais pas mais lancer un « on ferra au moins huit enfants quand on sera sur Mars toi et moi » c’est juste pas possible, hein, et même si t’es maladroite. Alors ok, le but de cette mission, c’est de finir avec la personne qui leur ressemblera le plus et de « peupler » Mars, mais putain un peu de dignité quoi. Perso, tu me dis ça, je me barre en courant! Les speed dating durent six minutes, faites ça bien quoi…

J’aimerais ne pas m’attarder sur la construction des dialogues qui sont juste horribles pour moi mais c’est l’un des points qui m’a aussi hyper bloquée. Ils sont hyper longs et plein d’infos qui rendent le truc pas crédible et même indigeste. Carrément indigeste même. Alors je veux bien hein qu’il y est des livres où quand les personnages parlent, leur temps de parole s’étend en longueur (et je place Tolkien parce que j’en parlais en formation avec des gens de mon groupe mais ses dialogues sont travaillés et logiques et n’assomment pas) mais là clairement…

Je sais pas si ca vous arrive de lire à voix haute parfois. C’est pas quelque chose que je fais habituellement, mais si une phrase, une parole de dialogue est bien écrite, en la lisant à voix haute, ca prend encore plus de sens. Je me faisais la réflexion que certains dialogues (pour ne pas dire tous) étaient juste pas possibles car on parle pas autant en une seule phrase pour ne rien dire dans la vie réelle. En plus, et je prend l’exemple de McBee qui est la présentatrice du show, quand elle parle avec ses collègues (qui connaissent quand même l’entreprise, la mission, leur pacte et tout), elle arrive à leur sortir toute une phrase en leur replaçant le contexte de la situation, l’historique de l’entreprise, l’histoire de l’Amérique et tout l’intérêt de garder le silence. Euuh. Hum. Ca bloque. Genre ça fait plus d’un an que vous bossez sur ce projet, qu’ils sont dans le secret, et ils savent pas tout ça, depuis le temps?

Je me doute bien que je casse un peu le délire du livre, et si certains n’ont pas du tout été gênés par ces points, tant mieux. Personnellement, ça m’a énormément gênée. Et je veux bien que le livre s’adresse à des jeunes mais stop de donner aux héros un âge adulte ou proche (les 18/20ans pour rappel) avec une mentalité de collégiens. Ayant écrit cette chronique à chaud, je me doute que c’est assez brute de décoffrage mais clairement beaucoup trop de choses m’ont bloquée et vous l’aurez compris, ce livre et moi, on se mariera pas sur Mars…

10 réflexions sur “Phobos

  1. Ahahah.. j’adore, j’adore !! non pas le bouquin (car encore dans ma pile lui aussi) mais ton retour de lecture ! En général, je ne suis pas fan des séries-super-célèbres.. et je ne sais pas pourquoi, mais ton avis me parle. Bravo pour ton franc parler, je m’en vais le faire remonter sur le haut de la liste. A bientôt !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s