Accueil, De l'autre côté..., L'envers du Décor

De la manière dont je blogue

Me voilà de retour avec L’envers du décor! J’aimerais vous dire encore une fois qu’il était enfin temps que je m’y remette mais c’est déjà chose faite avec les derniers mois passés. J’avais eu beaucoup de mal à suivre le rendez-vous cette année, et c’est contre ma volonté que j’ai plus répondu au rendez-vous à ce moment-là. Mes derniers articles concernant le rendez-vous datent de décembre, de mai et d’août. Les thèmes tournaient alors autour de notre année de blogging avec un gros récapitulatif et ce qu’on avait appris depuis qu’on bloguait, ce qui pouvait servir de conseil, finalement; est venu compléter en dernier notre rapport à la programmation. 

L’envers du décor, c’est un rendez-vous créé par Virginie, dont vous pouvez retrouver la présentation et les règles par ici. Virginie tient le blog Sur un petit nuage, et c’est vraiment un blog que j’apprécie et une blogueuse super sympa et accessible qui a réussi fédérer un groupe autour d’un rendez-vous qui correspondait à toutes les catégories de blogueuses puisqu’on y retrouve tous les genres.

Le pourquoi du blog – Aux origines était l’envie

De mon envie d’écrire et partager à mon premier blog puis au second; ou mes premiers temps sur mon blog puis mon nouveau départ.

  • 2015: je suis alors animatrice dans un petit camping. L’animation ne m’empêche pas de lire, chose que j’ai toujours aimé. Seulement, voilà l’année précédente, j’avais passé mon temps à vadrouiller et à écrire sur ces découvertes et j’y avais pris plaisir. Pendant cet été au camping, ça me démangeait de partager quelque chose et notamment mes lectures, quelque part, avec quelqu’un. Peu de gens lisent dans mon entourage, et je n’ai personne avec qui parler livres et monde littéraire. A ce moment là, je n’ai pas de projet professionnel particulier si ce n’est de bosser et de gagner ma vie, me faire plaisir. J’ai bossé deux mois à l’animation dans ce camping, avec cette envie de partager mes lectures, et c’est à la mi-août que je commence à construire mon blog, qui aura de nombreux noms dont le dernier en date sera La baie des livres. Pendant deux ans, le blog sera rempli d’énormément d’articles en rapport avec l’univers des livres, mais aussi quelques trucs annexes comme les box de thés que je recevais et des tags à n’en plus finir. Pendant deux ans, le blog a donc grouillé d’articles pas toujours qualitatifs, a été un bazar constant et flou quoique avec toujours cette idée de la littérature dans les rangs. Les articles sortaient n’importe quand, un poil n’importe comment. Je ne programmais que rarement mes articles, et j’en ai d’ailleurs souffert en reprenant un poste d’animatrice pendant l’année suivant mon job au camping puisque je faisais souvent des remplacements de dernières minutes qui m’empêchaient de travailler les articles. L’année suivante, rebelote, car après quelques mois sans emploi où j’ai pu « reprendre » tranquillement mon blog, je suis partie bosser à l’étranger et le blog a été limite à l’arrêt total. Pour autant je ne souhaitais pas le laisser tomber.
  • 2017: c’est cet été là, que j’ai commencé à travailler en librairie et que j’ai eu le déclic du boulot que je voulais vraiment faire. J’ai commencé à lire plus de livres, j’avais revu les catégories d’articles à la baisse, et depuis quelques mois, j’écrivais de temps en temps des articles cinéma. Sauf que j’avais besoin d’un renouveau, comme quand on a besoin de tout changer pour repartir du bon pied. Le 15 août 2017, j’ai créé Nom d’un bouquin et pris de grandes décisions. La première étant de continuer dans ma lancée de libraire, la seconde, de m’organiser mieux avec ce nouveau départ. J’ai continué mes articles littéraires (chroniques, sélections, et autour des livres), j’ai supprimé les articles qui ne me semblaient plus du tout cohérents avec ce que je voulais désormais, et j’ai lancé pour de bon la partie films et séries.  
  • 2018: Un an plus tard, Nom d’un bouquin est toujours là, je m’y sens bien dessus. Je lis beaucoup plus avec mon métier, ce qui me permet de remplir mon objectif premier: partager mes lectures et en faire découvrir potentiellement. De plus, travailler en librairie me permet de découvrir des livres que je n’aurais jamais découvert avant et m’oblige à une régularité de lecture. Je suis beaucoup plus organisée, et je publie une dizaine d’articles par mois, sans surcharger. Je publie des articles de manière régulière, toujours à la même heure, avec plus ou moins des jours particuliers par rapport aux différents types d’articles (films et séries le mercredi; les « autours » en weekends, les livres quelques jours après les avoir finis). Je programme désormais tous mes articles à l’avance, ce qui me permet d’y revenir si je veux modifier quelque chose avant publication, d’anticiper si j’ai des imprévus, l’article ne m’attend pas pour sortir sur le blog et je n’ai plus besoin d’y penser une fois qu’il est programmer. 

 

De l’évolution des choses en trois ans

De ma manière de bloguer à ces choses que je voudrais faire autrement

Ma manière de bloguer a clairement changée depuis mes débuts et c’était certainement dans l’ordre des choses puisque les choses sont faites pour évoluer au fil de remises en question et/ou d’envies de changement. 

Bien sûr, j’écris toujours mes articles pour les mêmes raisons qu’au début mais je me souviens aussi qu’au début, mon blog, de par sa nouveauté, était clairement vide et j’aimais pas trop ça. Je m’étais mis en tête que pour que les gens viennent, il fallait masse d’articles sur le blog, et c’est ce que j’ai fait: j’ai écrit beaucoup d’articles qui étaient souvent bâclés, j’ai tenté de répondre à tous les tags et rendez-vous possibles et inimaginables.

Et puis, je me suis rendue compte que c’était pas possible de continuer comme ça. C’était pas possible parce que j’avais créé le blog pour partager mes lectures et je passais tellement de temps à répondre aux rendez-vous et tags que je ne lisais presque plus et ne partageais donc que peu de chroniques littéraires; écrire et tenir un blog peut vite devenir hyper chronophage. J’étais pas satisfaite de mes articles, et j’étais un peu frustrée de pas lire autant que ce que je voyais chez les autres blogueuses.

Mon départ à l’étranger m’a contrainte à presque cesser d’écrire sur mon blog, je ne lisais presque plus car j’avais des horaires de ouf (je faisais du 8h du mat’ jusqu’à 1h du mat’, avec un seul jour de repos) et cette pause forcée cumulée à un nouvel emploi en librairie en rentrant pour l’été m’ont fait prendre conscience que j’avais besoin de repartir à zéro. 

Sur Nom d’un bouquin!, j’ai repris de bonnes bases, j’ai repris toutes les chroniques de l’ancien blog, j’ai supprimé tout le reste, j’ai ouvert une catégorie films et séries et je prends plus de temps pour écrire. Je prends le temps de poser les mots, je ne me force jamais à écrire et c’est ce qui fait que je reste régulière malgré tout, malgré mon passage à sec au mois d’août. J’aurais pu agir autrement, mais c’est avec le temps qu’on évolue, et c’est parce que ca fait trois ans que j’écris des articles, que je tiens un blog, que je sais ce que je veux pour lui aujourd’hui, que je sais comment je veux faire les choses maintenant. Ma façon de bloguer a évolué avec le temps parce qu’elle devait évoluer et pour rien au monde je ne changerais ça car sans ce que j’ai fait à mes débuts, aussi « nul » que je puisse le considérer aujourd’hui avec le recul, c’est à partir de ca que j’ai évoluer et fait évoluer le blog. Aujourd’hui et depuis presque un an, je blogue d’une manière qui me plait, qui me correspond. Sans prises de tête et avec plaisir.

Je sais pas où en sera mon blog dans deux ans, cinq ans, ou dix ans, mais j’espère continuer d’évoluer toujours vers le meilleur et m’éclater tout autant.

 

Publicités

5 réflexions au sujet de “De la manière dont je blogue”

  1. Très bel article qui me permet d’abord, d’en savoir plus sur toi, de me rendre compte que je te suis parce que justement tu es telle que tu es et sans prise de tête.. Et qui me permet aussi de relativiser sur ma façon de bloguer, car moi c’est sur, je me mets carrément la pression (malgré mon retard actuel…) . Je vais faire des articles bientôt sur les personnes que j’apprécie, afin de faire découvrir leur univers et leurs lectures, tu en fais bien sur partie (tu me ferais une interview ? ) Bon weekend !

    Aimé par 1 personne

    1. Merciii por ce retour ca me touche normement 😀 je me mettais enormement la pression avant mais je pense qu’avec le temps faut lacher un peu de leste ca peut pas faire de mal 🙂

      Ca serait avec plaisir pour l’interview 😀

      Aimé par 1 personne

  2. « Aujourd’hui et depuis presque un an, je blogue d’une manière qui me plait, qui me correspond. Sans prises de tête et avec plaisir. » Je me retrouve entièrement dans cette phrase. Je le fais évoluer pas à pas, en fonction de mes envies, de choses que j’ai envie d’expérimenter…

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s