Accueil, De l'autre côté..., L'envers du Décor

[L’envers du décor] Programmer n’est pas tricher

Me voilà de retour avec L’envers du décor et il était enfin temps que je m’y remette puisque j’ai pas pu répondre présent à plusieurs des rendez-vous par manque de temps  et autres. 

L’envers du décor, c’est un rendez-vous créé par Virginie, dont vous pouvez retrouver la présentation et les règles par ici

Mes derniers articles concernant le rendez-vous datent de décembre et de mai. Les thèmes tournaient alors autour de notre année de blogging avec un gros récapitulatif et ce qu’on avait appris depuis qu’on bloguait, ce qui pouvait servir de conseil, finalement.

edd aout 2018

 

La problématique soulevée ce mois-ci par Virginie concernait la programmation des articles. Est-ce que programmer, c’est de la triche? Est-ce vraiment pratique?

“Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser.”

Isaac Asimov

De l’intérêt à programmer

même si c’est pour le lendemain!

Depuis que j’ai repris le blog ici, rares sont les articles non programmés et balancés sur le blog direct après l’écriture. Sur mon ancien blog, je faisais tout l’inverse et je me suis aperçue que, souvent, il y avait des périodes où beaucoup d’articles sortaient et d’autres où c’était le désert. J’avais pris l’habitude de poster tout sur le vif. 

Les intérêts à programmer les articles sont énormes dans mon cas puisque ça me permet de préparer les articles quand j’ai le temps et/ou l’inspiration pour les sortir à une période ou un jour qui m’intéresse, d’équilibrer les sorties de publications pour que toutes ne sortent pas le même jour, et de voir à l’avance ce que j’ai prévu et d’anticiper des périodes clefs (genre les dates anniversaires, les dates clefs, les jours spéciaux).

De plus, un article programmé est un article dont on n’a plus à se soucier, puisque il sort tout seul le jour voulu. Avec WordPress, on a l’avantage de voir dans les statistiques quels sont le jour et l’heure où les gens viennent le plus, et même si ces deux données varient chaque jour, ça permet de programmer à l’heure qu’on veut le jour voulu par rapport aux passages sur le blog.

Utilisation, organisation, programmation

mes habitudes

Sur WordPress, la programmation est facile. On a juste a sélectionner le jour sur le calendrier et l’heure à laquelle on veut qu’il sorte puis à cliquer sur le bouton « planifier ». L’avantage des statistiques, en cliquant sur « tendances’, c’est qu’on a accès au jour cumulant le plus de vues (le mercredi pour moi, actuellement) et l’heure à laquelle les gens vont le plus sur le blog (10h, pour le blog).

Depuis que j’ai lancé ce blog, je publie une dizaine d’articles par mois, et je les planifie tous au plus proche le lendemain de l’écriture, sinon parfois plusieurs mois après.

J’ai différents genres d’articles, certains qui peuvent être publiés n’importe quand (tels que les articles qui sont sur des sujets autour des livres, les papotages, les articles de sélection de films et de livres), d’autres qui ont une marge assez large mais que je publie dans le mois (comme L’envers du décor, les chroniques littéraires ainsi que la plupart des chroniques de films et des chroniques de séries) et les assez rares mais que je publie automatiquement en début de mois, ou en tout cas la première semaine du mois (et c’est les bilans). 

J’aime bien publier les articles avec au moins un à deux jours d’intervalle. En publiant toujours à la même heure (10 heures, quelque soit le jour), les fils et séries apparaissent presque toujours sur le blog le mercredi, pendant que les autres se répartissent sur le reste de la semaine et du mois. 

Planifier les articles, pour moi, c’est super important. Avec le boulot, je n’ai pas le temps d’y penser en journée et n’ai pas accès à l’ordinateur entre temps pour les publier. Quand un article est terminé, j’aime bien ne plus avoir à y penser jusqu’à sa publication. La programmation est loin d’être une tricherie puisqu’il vient vraiment compléter le travail et permet d’être présent en temps voulu sur le blog, ce qui n’empêche pas d’improviser, au contraire. 

 

 

 

Publicités

7 réflexions au sujet de “[L’envers du décor] Programmer n’est pas tricher”

  1. Hello 🙂

    C’est la même chose pour moi 🙂 ! Vu que j’ai plusieurs types d’articles, et avec le boulot, les cours etc … J’ai pas forcément le temps ni accès à un ordinateur pour publier mes articles aux horaires habituels ! 🙂
    Et la programmation me permet d’écrire plusieurs articles d’un coup et de les poster sur le long terme !! 🙂
    Comme je fais des chroniques de livres et que je laisse toujours quelques jours avant d’écrire la chronique, j’ai toujours au moins deux ou trois livres à chroniquer et je préfère tout écrire en même temps 🙂 ^^

    Bref, c’est plus simple pour moi aussi de programmer 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Aaaaah je suis super contente que tu sois passée sur le blog 😀
      Ouai c’est tellement galere en plus avec les cours et le boulot en plus. Je suis bien contente d’avoir prevu et programmé a l’avance des articles pour aout parce que j’ai eu une panne de lecture et j’ai pas reussi a ecrire non plus… 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s